français
  english
BULLETIN QUI SOMMES NOUS
 
 
 
  CONCERTS

 
  ACTUALITES
Que pensez-vous du soleil

 
  LE GRAND ECLAIR
Retrouvez tous les numéros du Grand Eclair
   
  Téléchargez le dernier Grand Eclair au format pdf  
  PARTENAIRES
Allemagne
Argentine
Autriche
Chine
États-Unis
Finlande
Grande Bretagne
Italie
Japon
Portugal
Royaume-Uni
Russie
 
   
 
  COMPOSITEURS
   prcdent retour la liste des compositeurs suivant   
 
  compositeur  
     
  Sites web  
  voir le site  
 
François VERCKEN
1928-2005

François Vercken signait sa première oeuvre en 1968, avec...une cantate. A quarante ans, il se confrontait sans vergogne, presque impudiquement pour certains,à la forme, à la thématique, au métier, et mettait dans le même temps en pratique la règle d’or de Schönberg: “en musique, c’est le coeur qui doit guider la tête”. Ainsi, en prenant bien soin d’économiser son matériau , il faisait preuve d’intelligence musicale, de ce savoir-faire qui n’est autre que l’élégance du savoir. Autant de notions qui avaient tendance à se perdre dans les discours et les théories d’une certaine “avant-garde” préoccupée avant tout de mériter son appellation contrôlée! A peine a-t-on le temps de parler de son raffinement harmonique, de son sérieux dans l’écriture, de sa solidité de langage, que la musique de François Vercken se dérobe et nous nargue derrière cette élégance de l’art qui se veut cachée par l’art même. Et si sage à certains elle apparaît (mais une musique n’est pas que révolutionnaire), encore faudrait-il se méfier des apparences car, à y regarder de plus près, des prospectives nous y sont dévoilées. Je veux parler de la dimension formelle propre à ce créateur, de sa volonté de créer, d’organiser des formes à l’état pur, par le moyen d’un langage spécifique. Il s’agit ici d’atteindre à une réalité sonore qui ne doit rien au pittoresque, à l’anecdote et qui, plutôt qu’exprimer impose son propre objet.

Alain Féron

               
           
Ce n’est qu’à l’âge de 27 ans que François Vercken a commencé des études sérieuses de composition musicale après toute une jeunesse entièrement consacrée au chant choral, notamment religieux, au sein de la Maîtrise de Notre-Dame de Paris et à la tête de maîtrises d’enfants (de 1944 à 1957).
Ses maîtres en technique d’écriture et de composition furent Daniel-Lesur et Serge Nigg (de 1957 à 1964). Il fut ensuite très influencé par Maurice Ohana, Henri Dutilleux ainsi que par Pierre Schaeffer et Guy Reibel.
Très attentif aux mouvements musicaux contemporains, François Vercken poursuit son itinéraire en solitaire.
Sa vie professionnelle se déroula entièrement à l’O.R.T.F puis à Radio-France, où ses fonctions diverses de Responsable de Programmes l’ont naturellement contraint, trente ans durant, à ne diffuser ses oeuvres qu’en dehors de ces organismes, ce qui fut peut-être un sérieux handicap jusqu’en 1983, année à partir de laquelle il put se consacrer totalement à la composition et à la diffusion de ses oeuvres.
Son catalogue se compose d’une quarantaine d’oeuvres pour orchestre, pour choeurs, pour instruments solistes et de musique de chambre ; on peut également citer quelques incursions dans d’autres domaines tels que la musique de film et de générique. Il a également composé un opéra en collaboration, pour le livret, avec l’écrivain Philippe Beaussant.
François Vercken a obtenu, entre autres, le Grand Prix Audiovisuel de l’Europe en 1984, et le Prix Pierre et Germaine Labole de la Sacem en 1989.
Il est membre de plusieurs jurys internationaux.
La plupart de ses œuvres sont éditées par Durand et par les Editions du Chant du Monde

Liste des oeuvres disponibles du compositeur :

Partitions en vente :
  Armilles (pour clavecin, piano ou orgue) (REF:CB4171)
  Armilles (pour orgue, piano ou clavecin) (REF:CB4171)
  Armilles (pour piano, orgue ou clavecin) (REF:CB4171)
  Le rêve d'un lointain carillon (REF:OR4205)
  Marseillaise, vous avez dit Marseillaise ?
  Revêtons les armes de lumière, pour orgue et quintette de cuivres (REF:OR4085)
  Tango-rondo-barjo
  Ton sur ton, pour orgue seul (REF:OR4206)
  Trois Idéaux-Grammes, pour orgue seul (REF:OR4232)


Communiqu de presse:

François Vercken aurait eu 80 ans
 20/04/2008

 
 
     
  2006 © All Rights Reserved Le Chant du Monde - Mentions Légales